Publication dans la revue NIEPCEBOOK #08

Série ECHO / Portfolio & Interview / Juin 2018

« Jasmine Durand n’est pas à la recherche du semblant mais de l’authentique. Elle met en exergue certaines valeurs de contemplation poétique des rapports à l’autre et au monde (…) La photographe crée des espaces particuliers et presque symboliques qui servent à retenir un secret. La série provoque en conséquence une méditation et une exaltation d’un genre particulier, unissant un mouvement de dilatation à celui de la concentration. Liquidant tout spectaculaire, ce travail fascine. Il crée une harmonie profonde et non imitative. »

Pierre Léotard, Equipe éditoriale

Phototrend / Article du 11.04.2018

Article sur la série ARABESQUE NOCTURNE exposée au Théâtre d’Angoulême dans le cadre du festival L’Emoi photographique.

Article de Diane Maat, rédactrice.

 

LE MONDE.fr / Article du 02.04.2018 / Festival L’Emoi photographique

Portfolio d’une sélection de photographes du festival  sur le thème « Le corps dans tous ses états » et l’esprit du festival raconté par Peggy Calvez-Allaire, directrice du festival.

Parcours à découvrir jusqu’au 29 avril 2018.

Festival Emoi photographique 2018 « Le corps dans tous ses états »

Exposition de la série ARABESQUE NOCTURNE au Théâtre d’Angoulême. Du 24 mars au 29 avril 2018.

Le Festival L’Emoi photographique propose vingt-huit expositions réparties dans onze lieux de la ville d’Angoulême.

Vernissage le samedi 24 mars à partir de 17h00 au Musée des Beaux-Arts d’Angoulême.

 

Exposition collective « A tomber des nues » – Galerie ISO, Arles

La série ARABESQUE NOCTURNE est exposée du 6 mai au 30 juin 2017.

Exposition avec les photographes Thierry Valencin, Alain Kissling, Bernard Minier, Jean-Jacques Castres.

Galerie HEGOA – PARIS

JANVIER 2017

Sélection de photographies autour du thème du féminin.

« Les photos de Jasmine Durand évoquent une sensualité féminine et une nature envoûtante qui se mêlent dans un climat nocturne et énigmatique. »

Nathalie Atlan Landaburu

 

Parution dans le magazine REPONSES PHOTO

Série ARABESQUE NOCTURNE /Article dans la Section REGARD (Découverte).

« Tout est né d’un rêve…Dans la nuit, une femme côtoie des éléments naturels aux courbes expressives avec lesquels elle instaure une forme de dialogue. Pour Jasmine Durand, il fut tout de suite évident que ce rêve serait à l’origine d’une création artistique. En sont nés des diptyques énigmatiques, mariages poétiques entre sensualité féminine et nature envoûtante…  »

Caroline Mallet, Réponses photo N°290 MAI 2016

Publication dans L’OEIL DE LA PHOTOGRAPHIE

ARABESQUE NOCTURNE / PORTFOLIO DU 14 MAI 2016.

Arabesque nocturne met en corrélation sous la forme de diptyques, la femme et la nature, en suggérant une correspondance entre ces deux figures envoûtantes et mystérieuses.